. Mon aspect physique: Je suis le plus petit des bouviers suisses. Mon corps est compact et un peu plus long que haut, mon cou vigoureux et puissant et ma poitrine profonde. Mon aspect général est leste et harmonieux. Mon expression séduit immédiatement par son côté amical, franc et éveillé; ma tête est bien proportionnée, avec un crâne plat et un stop peu marqué ainsi que de petits yeux plutôt ronds. Mes oreilles, implantées haut et relativement larges, sont triangulaires et bien arrondies à leur extrémité. Quand je suis au repos, elles restent aplaties contre ma tête. Ma queue de longueur naturelle est portée à hauteur de dos ou tombe légèrement. Il m'arrive aussi de naître avec une queue courte. Ma robe est tricolore comme chez les autres bouviers suisses, mon poil est double, avec un poil de couverture court, collé au corps, dur et brillant et un sous-poil dense. Mon histoire: Au début du siècle passé, ma race a bien failli disparaître, mais dès 1913, des passionnés se sont attachés à la faire renaître en tant que quatrième race de bouviers suisses, en inscrivant son standard au livre des origines suisses (LOS) parce qu'ils me trouvaient très particulier avec ma queue courte de naissance. Le premier standard de ma race ne fut rédigé qu'en 1927, après la création, en 1926, du Club suisse du bouvier de l'Entlebuch qui s'est donné comme but la pérennité et la promotion de l'élevage pur de ma race. Mes activités: Je suis toujours un gardien de bétail et de ferme efficace, stable, robuste et agile, mais j'excelle également dans différents sports canins et je suis très attentif comme chien thérapeute. A la maison, je suis un gardien sûr et un compagnon très apprécié. Actuellement, je jouis d'une popularité grandissante en tant que chien de famille. Mes besoins: Même si je ne suis que de taille moyenne, j'ai besoin d'espace et d'exercice. Je peux vivre dans un appartement si l'on m'amène régulièrement en promenade et si je peux m'ébattre librement pendant les sorties. Je suis très attaché à mes propriétaires et j'ai besoin d'être intégré dans la vie familiale. Informations inspirées par les standards FCI des quatre races de bouviers suisses et complétées avec l'aide d'éleveurs et de responsables des clubs des races concernés. Standard du Bouvier d'Entlebuch
Le bouvier d’Entlebuch
Je suis un bouvier suisse de taille moyenne et je porte le nom de ma région d'origine, la vallée d'Entlebuch dans le canton de Lucerne, en Suisse. Mes aïeuls y étaient utilisés comme chiens de ferme, de garde et de troupeaux. Aujourd'hui, je suis un compagnon merveilleux, joyeux et à l'écoute de mes maîtres. Je suis vif, plein de tempérament, sûr de moi-même et pas du tout craintif. Gentil et très attaché aux personnes que je connais, il m'arrive toutefois d'être un peu méfiant envers les inconnus et je suis incorruptible quand je monte la garde. Je suis un chien joyeux et capable d'apprendre un tas de choses.
Amicale genevoise des Bouviers suisses et du Saint-Bernard
Heiko
. Mon aspect physique: Je suis le plus petit des bouviers suisses. Mon corps est compact et un peu plus long que haut, mon cou vigoureux et puissant et ma poitrine profonde. Mon aspect général est leste et harmonieux. Mon expression séduit immédiatement par son côté amical, franc et éveillé; ma tête est bien proportionnée, avec un crâne plat et un stop peu marqué ainsi que de petits yeux plutôt ronds. Mes oreilles, implantées haut et relativement larges, sont triangulaires et bien arrondies à leur extrémité. Quand je suis au repos, elles restent aplaties contre ma tête. Ma queue de longueur naturelle est portée à hauteur de dos ou tombe légèrement. Il m'arrive aussi de naître avec une queue courte. Ma robe est tricolore comme chez les autres bouviers suisses, mon poil est double, avec un poil de couverture court, collé au corps, dur et brillant et un sous- poil dense. Mon histoire: Au début du siècle passé, ma race a bien failli disparaître, mais dès 1913, des passionnés se sont attachés à la faire renaître en tant que quatrième race de bouviers suisses, en inscrivant son standard au livre des origines suisses (LOS) parce qu'ils me trouvaient très particulier avec ma queue courte de naissance. Le premier standard de ma race ne fut rédigé qu'en 1927, après la création, en 1926, du Club suisse du bouvier de l'Entlebuch qui s'est donné comme but la pérennité et la promotion de l'élevage pur de ma race. Mes activités: Je suis toujours un gardien de bétail et de ferme efficace, stable, robuste et agile, mais j'excelle également dans différents sports canins et je suis très attentif comme chien thérapeute. A la maison, je suis un gardien sûr et un compagnon très apprécié. Actuellement, je jouis d'une popularité grandissante en tant que chien de famille. Mes besoins: Même si je ne suis que de taille moyenne, j'ai besoin d'espace et d'exercice. Je peux vivre dans un appartement si l'on m'amène régulièrement en promenade et si je peux m'ébattre librement pendant les sorties. Je suis très attaché à mes propriétaires et j'ai besoin d'être intégré dans la vie familiale. Informations inspirées par les standards FCI des quatre races de bouviers suisses et complétées avec l'aide d'éleveurs et de responsables des clubs des races concernés. Standard du Bouvier d'Entlebuch
Le bouvier d’Entlebuch
Amicale genevoise des Bouviers suisses et du Saint-Bernard
Je suis un bouvier suisse de taille moyenne et je porte le nom de ma région d'origine, la vallée d'Entlebuch dans le canton de Lucerne, en Suisse. Mes aïeuls y étaient utilisés comme chiens de
ferme, de garde et de troupeaux. Aujourd'hui, je suis un compagnon merveilleux, joyeux et à l'écoute de mes maîtres. Je suis vif, plein de tempérament, sûr de moi-même et pas du tout craintif. Gentil et très attaché aux personnes que je connais, il m'arrive toutefois d'être un peu méfiant envers les inconnus et je suis incorruptible quand je monte la garde. Je suis un chien joyeux et capable d'apprendre un tas de choses.